Travaux de l’UCIL

Qu’est-ce que l’U.C.I.L. ?
 Voir aussi le site UCIL :

Pour plus de renseignements sur l’UCIL, consulter ucil.fr

 

Actions permanentes

Les commissions de l’UCIL

L’UCIL effectue des études et des préconisations sur des sujets concernant la vie des citadins, par des commissions spécialisées qui se réunissent régulièrement, normalement une fois par mois, hors vacances.

Les commissions de l’UCIL sont ouvertes aux adhérents des CIL.
Elles se tiennent à la Maison de l’Environnement, 14 Avenue Tony Garnier 69007.

Les commissions de l’UCIL sont :

  • Ecologie Urbaine animée par Raymond Joumard,
  • Bien vieillir animée par Jean Paul Masson
  • Piétons animée par Jean Paul Masson
  • Vélo animée par Michel Larose
  • Urbanisme animée par Denis Eyraud
  • Transports animée par Gérard Faivre
  • Patrimoine

L’agenda des commissions de l’UCIL :

Les réunions, ont lieu habituellement à la ME (Maison de l’Environnement de la Métropole), 14 avenue Tony Garnier 69007 Lyon.
Pour assister à cette commission, et se renseigner sur l’heure, les personnes intéressées peuvent demander confirmation, via la page cil-gerland-guillotiere.fr/contact.

Les travaux de la commission Ecologie Urbaine de l’UCIL

Le 3ème jeudi du mois à 17h30. (Cliquer pour vérifier hors vacances).
Les prochaines réunions de la commission écologie urbaine, auront lieu :
le Jeudi 19 Septembre, à la Maison de l’Environnement, 14 Avenue Tony Garnier 69007. 

Objet de la commission

La Commission « Ecologie Urbaine »  de l’UCIL a pour objet d’étudier :
– les menaces (immédiates ou à terme) pour la santé des citadins de la Métropole, ayant pour origine leur environnement urbain notamment,
– leur évaluation,
– les dispositions prises par les décideurs ou qu’ils devraient prendre pour nous en prémunir et
– les précautions que devrait prendre chaque citadin.

Organisation de la commission

La Commission Ecologie Urbaine est animée par Raymond Joumard, Vice-président du CIL Gerland Guillotière.

Concernant notre méthode de travail, les membres de la commission sont sollicités pour étudier, approfondir et présenter des sujets correspondant à leur compétence ou à des études qui les intéressent. Chacun des sujets fait l’objet d’une étude et d’une présentation avec diaporama par un des membres, de discussions entre les membres de la commission et de la rédaction d’une publication (« contribution ») qui est diffusée via les CIL et disponible sur ce site et pour certaines sur le site de l’UCIL. Ces sujets sont traités en toute indépendance, avec la plus grande rigueur et expertise possible et sont étayés d’analyses, souvent fondées sur des statistiques.
Aussi, ne vous étonnez pas si nos conclusions diffèrent des lieux communs que racontent de nombreux journalistes.
Ils conduisent à des préconisations pour proposer une meilleure qualité de vie aux métropolitains, avec le minimum de contraintes.

Si vous disposez de PowerPoint, de la visionneuse ou d’un logiciel « Office » de bureautique, voir la description des travaux de la commission écologie urbaine

Les sujets traités par la Commission Ecologie Urbaine de l’UCIL

Ces sujets concernent notamment 3 risques majeurs :

Les sujets traités par la commission écologie urbaine correspondent d’ailleurs, à ceux qui sont à l’ordre du jour du Plan Régional de la Santé et de l’Environnement ou d’autres plan (SCoT, PPA, PCAET, PDU, PLU-H,, Plan Oxygène…).
Nous en analysons la pertinence et l’efficacité.

Modérer le dérèglement climatique (2018-19)

Ce dérèglement doit être réglé par la réduction des gaz à effet de serre (CO2, CH4) dont le taux menace la planète d’un réchauffement et de dérèglement climatique à une vitesse tellement élevée que ces variations menacent la survie de la majorité des espèces vivantes, et aussi parce qu’elles provoqueront des incitations migratoires énormes, voire des guerres et des révolutions.

Extinction de la biodiversité

Les thèmes en cours d’étude sont les suivants :

  • Comprendre les 5 extinctions biologiques pour en connaître les causes et les risques planétaires, pour mieux s’alarmer sur les risques de la 6ème extinction­ ­;
  • L’influence faible des phénomènes naturels sur le climat. La plupart des phénomènes sont cycliques selon une période désormais connue, même le volcanisme assez aléatoire sur le court terme. Le seul phénomène qui influencerait le climat serait un accroissement faible (0,3°) jusqu’en 2030 de la radiance des taches solaires. Cela démontre que l’origine du réchauffement ne peut être qu’humaine.
  • Comment contribuer à lutter contre le dérèglement climatique. Les révisions du Plan Climat Air Energie de la Métropole et du Plan Cliat Energie de la ville de Lyon seront- t-il adaptées pour contribuer à cette diminution ?. Quelles sont nos propositions pour que Lyon soit exemplaire ? Les décideurs adoptent-ils des décisions législatives et institutionnelles orientées vers une réduction du CO2 à l’occasion de la révision du PCAET. Nous sensibilisons les citadins à adopter un comportement adapté pour ralentir l’accroissement du dérèglement climatique.

Parmi les solutions étudiées, citons :

  • Développer l’éco-habitat (Conférence 2013) minimisant les émissions de CO2 et de microparticules et l’habitat végétalisé ;
  • Se déplacer commodément, avec moins d’émissions de polluants et de CO2, grâce à des carburants plus écologiques (programme 2019) ;
  • La voiture électrique, intérêt et freins à son développement ;
  • L’histoire des transports lyonnais.
  • Adapter l’urbanisme, les transports et développer les parcs-relais pour des déplacements rapides plus économiques et moins polluants  ;
  • Modérer, uniformiser et optimiser l’éclairage urbain selon la présence ;
  • Connaître et protéger la biodiversité en milieu urbain, la faune urbaine (les oiseaux, les mammifères…) et la flore (les arbres…) et mieux utiliser les espaces verts, notamment pour lutter contre le réchauffement,
  • Choisir des sources primaires d’énergie plus écologiques.

L’utilisation d’énergie écologique, la loi sur la transition énergétique et la COP 21 :

Pour un choix futé de votre énergie :
1) La loi sur la transition énergétique ;
2) L’équilibre production – consommation du réseau de transport électrique ;
3) Le coût des sources énergétiques
selon la source primaire ;
4) Les risques induits par les diverses filières
d’énergie ;
5) Les contradictions dramatiques entre objectifs chiffrés et objectifs généraux ;
6) Une  transition plausible pour respecter les objectifs généraux de la loi ;
7) L’avenir du nucléaire ;
8) La dépendance énergétique selon la source primaire ;
9) Conclusion : une loi impossible, dont le respect des objectifs détaillés conduirait à ne pas respecter les objectifs généraux. A faire évoluer impérativement.

Les pesticides,

Suite au présentation des pesticides existants, nous envisageons d’étudier les dispositions légales réalistes et les comportements qui en éviteraient l’exposition et l’ingestion par les citadins.

Réduire la pollution urbaine

Lyon

La pollution lyonnaise par les microparticules et les oxydes d’azote provoque environ 500 décès prématurés en Métropole.

Le niveau de pollution supérieur aux seuils conseillés par l’OMS, causé par le chauffage et nos déplacements et qui impliquerait à la fois des solutions règlementaires et des équipements urbains plus appropriées et des comportements plus vertueux. En 2018-19, nous faisons une mise à jour de notre dossier précédents sur la pollution, car de nombreuses dispositions institutionnelles ont été adoptées depuis : Zones à Circulation Restreinte, Zone 30, vignettes CRIT’Air, Plan Oxygène, émergence des véhicules électriques, Encouragements au covoiturage etc.

(Travaux 2014-2015 et 2018-2019)

 « Comment lutter contre la pollution de l’air dans le Grand Lyon ? »

Repenser  les Déplacements Urbains :

A l’occasion de la révision du PDU (Plan de Déplacements Urbains), la commission a réfléchi sur ce que devraient être l’évolution des déplacements dans la métropole à horizon 2030 à 2050.

Selon nos études, cette évolution devrait mieux concilier 4 objectifs :

  • améliorer la satisfaction des voyageurs, en le laissant choisir son mode ou une combinaison optimale de modes ;
  • une mobilité avec peu de gaz à effet de serre, utilisant de nouvelles sources d’énergie,  plus écologiques que le diesel et l’essence,
  • une mobilité avec moins de nuisances pour la collectivité
  • des modes de transport qui minimisent les coûts, en respectant les prescriptions de la cour des Comptes, ce qui conduirait à :
    – recourir à des transports collectifs plus rapides et plus dense dans le centre (métros, navettes fluviales et télécabine au pourtour) ;
    – faciliter les déplacements périphériques en transport individuels ;
    – permettre l’intermodalité par d’immense parcs relais en double couronne, avec notamment location de véhicules électriques ;
  • s’adapter aux progrès techniques, notamment ceux de la mobilité électrique, tout en aménageant des trajets lisibles, continus et sécurisés pour les modes actifs ;

Certaines de nos propositions reposent sur un diagnostic comparatif avec les 23 autres métropoles européennes non capitales, des performances et nuisances des transports collectifs.

Le Plan de Déplacement Urbain réalisé par le SYTRAL, déjà en charge également des transports collectifs sur le territoire de la métropole et du Rhône, présente sa vision concernant l’aménagement de la mobilité dans le périmètre de la Métropole élargie. Il fixe notamment des objectifs modaux de déplacement et de diminution de pollution. Ce projet a été soumis à enquête publique du 15 Mai au 20 Juin 2018. La Commission Ecologie Urbaine a préparé ses remarques sur le PDU.
Les réflexions ont contribué à l’élaboration par l’UCIL d’une contribution auprès du SYTRAL pour la révision en cours du Plan de Déplacement Urbain.

Eviter le pesticides

  • Disposer d’une alimentation sans perturbateurs nuisibles à notre santé ;

Connaître les oiseaux de la métropole et les protéger

La présence de la faune et notamment des oiseaux en ville mérite d’être suivie et protégée. C’est d’ailleurs ce que font des associations spécialisée comme la Ligue de Protection des Oiseaux. La présentation des oiseaux qui nous entourent est faite à la Commission écologie Urbaine par un de ses experts. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter les diaporamas suivants.

Les pigeons et le faucon Pélerin,
Les oiseaux urbains intramuros,
Les oiseaux des cours d’eau,
Les oiseaux des parcs et jardins,
Les oiseaux de Méribel
.

La Lutte contre l’ambroisie

Plante d’ambroisie présentée au Forums

Quelles sont les Espèces Exotiques Envahissantes et Nuisibles ?

Les espèces exogènes, envahissantes et nuisibles sont diverses (chenilles processionnaires, moustique tigre, datura, bercée du japon, ambroisie). Pour chacune il convient d’adopter un mode de lutte. Cependant, celle qui provoque le plus de désagrément et pour laquelle la lutte est à la portée du citoyen est l’ambroisie.La lutte contre l’ambroisie

L’ambroisie est l’une des espèces les plus envahissantes et nuisibles à la santé. Il est important que nous la connaissions tous, pour l’arracher ou pour alerter les mairies, pour déclencher des arrachages.
L’UCIL s’est engagée dans la lutte contre les pollens allergènes et les espèces exogènes envahissantes et nuisibles comme l’ambroisie. Nous l’avons présentée chaque année au public, avec une plante d’ambroisie et une plante d’armoise pour les comparer, notamment lors des Forums d’associations auxquels participent les CIL:

Présentation de l’ambroisie sur le stand du CIL Gerland Guillotière

Le CIL Gerland Guillotière présenté chaque année ses actions au Forum des associations et en profite pour présenter l’ambroisie, sa nocivité, comment la reconnaître, l’arracher et la signaler.

 

Présentation de l’ambroisie sur le stand des CIL au Forum du 8ème

Documents de la commission écologie urbaine de l’UCIL :

Bilan 2014 – La campagne de lutte contre l’ambroisie,
Bilan des actions du Grand Lyon 2015 – par Pierre Diamantidis
(voir aussi Bilan 2013 Campagne 2014).

Autres études

 

L’assemblée Générale de Concertation

L’assemblée générale de Concertation de l’UCIL a eu lieu le 23 Novembre 2016.

Au cours de cette assemblée, Denis Eyraud président de l’UCIL présente l’activité annuelle de l’association et des commissions. Il présente au président de la Métropole  les questions des commissions et des CIL. Celui-ci y répond parfois en personne ou délègue la réponse au service concerné ou au Sytral.

Le CIL Gerland Guillotière a posé 3 questions.
La commission écologie urbaine a également posé 3 questions.

Vous trouverez ici prochainement le compte rendu de cette AGC.

 

Compte rendus de la commission écologie urbaine:

 

Actions récentes :

Conférence sur la mobilité électrique

Par Bruno Faivre d’Arcier, professeur émerite au LAET (Laboratoire d’aménagement et d’économie des transports).

Le vieux Lyon à l’UNESCO, déjà 20 ans

Conférence, le lundi 17 décembre à 18h30 à la Maison de l’environnement par Denis Eyraud.

Publication des commissions « mobilité » (Vélos, Piétons, Automobiles) :

Le partage de la rue.

CONFÉRENCES :

Mardi 13 Mai à 18h00 : Conférence sur « Les allergies en milieu urbain »
à la Maison Rhodanienne de l’Environnement 32 rue Sainte Hélène 69002,
animée par Raymond Joumard, de la commission Ecologie Urbaine de l’UCIL,
avec les présentations :
du docteur Bruno Girodet, allergologue et pneumologue sur l’épidémiologie,
de Marie Agnès Chapgier Laboissière de l’ARS sur l’impact médico-économique
des allergies,
du directeur du RNSA, Michel Thibaudon sur l’influence des moisissures et des pollens, l’indice pollinique de présence dans l’atmosphère,
d’Air Rhône Alpes sur la pollution atmosphérique.

Contribution par Pierre Yves Tesse :

Préconisations pour le PADD (Programme d’Aménagement et de Développement Durable) et le PLUH (Plan Local d’Urbanisme et d’Habitat)
.

 

Autres réunions et événements (Archives)

Mardi 13 Mai à 18h00 : Conférence sur les ALLERGIES EN MILIEU URBAIN

à la Maison Rhodanienne de l’Environnement 32 rue Sainte Hélène 69002,
animée par Raymond Joumard, de la commission Ecologie Urbaine de l’UCIL,
avec les présentations :
du docteur Bruno Girodet, allergologue et pneumologue sur l’épidémiologie,
de Marie Agnès Chapgier Laboissière de l’ARS sur l’impact médico-économique
des allergies,
du directeur du RNSA, Michel Thibaudon sur l’influence des moisissures et des pollens, l’indice pollinique de présence dans l’atmosphère,
d’Air Rhône Alpes sur la pollution atmosphérique.

 

Archives des Commissions UCIL

Commission Ecologie Urbaine (archives)

Mardi 21 mai 2013 à 18h30, réunion sur le thème de « l’arbre dans la ville »
animée par Frédéric SEGUR, Responsable « arbres et paysages » au Grand Lyon.

Mercredi 19 juin 2013 à 14 h : Assemblée Générale d’AIR-RHÔNE-ALPES.
Air-Rhône-Alpes analyse la pollution de la région, notamment sur nos quartiers et en publie sur son site internet les résultats en temps réel et sur des périodes au choix.
On peut y analyser la corrélation entre la pollution et les bouchons donnés par InfoTrafic.

L’Assemblée de Concertation 2013 Compte rendu

Gravelot

Articles récents