Tranquilliser Gerland

A Gerland, se sont développé, dans la décennie, plusieurs foyers d’incivilités, de déliquance ou d’insécurité. Citons :

  • la Place Gabriel Péri,
  • le Stade du Colombier,
  • dessous la gare Jean-Jaurès,
  • le sud de Gerland.

Nos demandes pour la tranquillité

En conséquence, ce sujet fait partie des préoccupations majeures du CIL Gerland Guillotière Jean-Macé. Nous avons tenu diverses réunions publiques au cours desquelles ce problème a été cité comme l’un des plus préoccupants pour les habitants.. Nous avons organisé des réunions spécialisées au cours desquelles le public présent a été interrogé pour proposer de solutions pour améliorer la situation.
Nous avions déjà alerté sur la sécurité à diverses reprises depuis 2019

Le précédent et dernier Conseil d’Arrondissement 2019 avec CICA qui a eu lieu le 3 Décembre 2019, à la mairie du 7ème, lors de la précédente mandature, avait comme thème la Tranquillité Publique. Nous avions préparé un série de questions communiquées à la mairie. Vous en trouverez ci-après l’expression. Suite à la question posée par le CICA au Conseil d’Arrondissement du 7ème, sur le sujet, des réunions se sont déroulées entre la Police et notre Président, un administrateur et des résidents, pour transmettre les inquiétudes des habitants qui se plaignaient du commerce délinquant, qui se déroulait Place Gabriel Péri. Désormais, la police y a mis fin, par sa présence, les jours de semaine au moins. Cependant, une solution plus pérenne reste à trouver.

Plus récemment, la mairie a organisé un cycle de réunions (de type METAPLAN) au sujet de la place Gabriel Péri pour inviter les habitants à s’exprimer sur le sujet. Plusieurs des membres du Conseil d’administration y ont été présents à chaque réunion, dont 3 à chaque séance.

La Comité d’Intérêt Local a également demandé à faire partie des associations conviées à des réunions de CLSPD (Comité Local pour la Sécurité) et la Prévention de la Délinquance). Il nous a été répondu que ce n’était pas possible, en invoquant l’exigence de confidentialité (alors que certains de nos membres ont été, au cours de leur vie soumis à des obligations de confidentialité (même secret défense).

Participation aux réunions sur l’insécurité Place Gabriel Péri

Le CIL a assisté à tous les ateliers consacrés à la place Gabriel Péri qui se sont échelonnés de février à mai, et nous n’avons pas manqué de nous exprimer lors de la réunion de restitution du 30 Juin.
Prenez connaissance de:
  • l’article du Progrès résumant cette réunion où de nombreux résidents y participaient.
  • la préférence des résidents: une place tranquille ;
  • 14 actions proposées issues des ateliers ;
  • Ces actions pourront-elles être mises en œuvre avec une place toujours livrée aux commerces illégaux, aux deals, aux bagarres? Telle est la question que le CIL a posée.

Le CIL Gerland-Guillotière-Jean Macé s’est associé aux Riverains de la Guillotière qui a transmis par le collectif « La Guillotière en colère » un courrier aux élus et à la préfecture pour soulever le problème d’insécurité qui mine certains quartiers de Lyon et d’autres villes de la Métropole.

Tout doit être mis en œuvre maintenant pour assurer la sérénité et la tranquillité de la population. Ces incivilités dont le CIL a maintes fois alerté la précédente municipalité doivent cesser avant qu’un point de non retour se traduise par des troubles peut-être irréversibles.
Suite à une question posée par le CICA au Conseil d’Arrondissement du 7ème, sur le sujet, des réunions se sont déroulées entre la Police et notre Président, un administrateur et des résidents, pour transmettre les inquiétudes des habitants qui se plaignaient du commerce délinquant, qui se déroulait Place Gabriel Péri. Désormais, la police y a mis fin, par sa présence, les jours de semaine au moins. Cependant, une solution plus pérenne reste à trouver.

Réunion en Mairie sur la Tranquillité Publique

Le CIL Gerland Guillotière Jean Macé a consacré une réunion avec la mairie au problème de la sécurité.

Voici le lien pour ouvrir  le tableau dressé par le CIL recensant les incivilités constatées dans le 7ème arrondissement et les solutions proposées. Notamment, nous requérons de  participer à un Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance, en tant que représentant d’une association, œuvrant notamment dans les domaines de la prévention, de la sécurité, du logement, des transports collectifs, de l’action sociale ou des activités économiques, que désigne le président du Conseil Local de Sécurité et de prévention de la délinquance après accord des responsables des organismes dont ils relèvent (Voir document joint).
Actuellement, nous attendons des propositions de la mairie, de la ville et de la Métropole pour les faire cesser ou au moins que nous puissions espérer efficaces pour les réduire..

Le Campement illicite sous la gare de Jean Jaurès

Vous avez sans doute constaté la présence de 5 tentes sous la gare Jean Jaurès, sur le trottoir Est et d’une quinzaine de matelas et canapé sur le trottoir Ouest. Le CIL a alerté la mairie du 7ème, la mairie de Lyon et finalement, la préfecture, n’ayant pas obtenu de réponse satisfaisante sur l’existence de ce campement illicite et sur la nécessité d’intervenir, avant que la situation devienne pérenne et s’aggrave.

Vente illégale de substances illicites

Certains quartiers, connaissent des ventes de drogues. Le problème est connu des élus métropolitains en charge du sujet. Rappelons cependant que ce sujet concerne aussi l’état, mais tout semble se passer comme s’il était toléré, mise à part quelques interventions rares et musclées.
Les députés locaux (Thomas Rudioz et jean Louis Touraine notamment) ont organisé une réunion sur le sujet. Leur opinion est que le problème s’améliorerait s l’on pénalisait le consommateur. On voit bien qu’il n’en est rien. constatant l’échec de toutes les dispositions mises en œuvre jusqu’ici, nous avions demandé si la légalisation ainsi que l’organisation par l’état de la vente des substances concernées, ainsi que le contrôle de leur qualité ne pourrait pas être effectué avec profit par l’état. Mais cette solution est toujours écartée.

Réunion de concertation publique : Comment améliorer la qualité de vie dans le 7ème, en réduisant les incivilités?

Le CIL Gerland Guillotière Jean-Macé a pour vocation d’améliorer la qualité de vie des habitants et des travailleurs du 7ème. Or, nos adhérents et les journaux (cf. ci-dessous) alertent fréquemment sur les incivilités qui obèrent cette qualité de vie dans le 7ème.
Aussi, le CIL Gerland Guillotière Jean-Macé a organisé une réunion de consultation et de concertation des habitants sur l’amélioration de la tranquillité de la vie dans le 7ème, le Mardi 11 Juin à 18h30, au Centre Berthelot (salle 3). Près d’une 40aine d’habitants étaient présents à cette réunion.


Ce sont les habitants qui ont eu la parole pour formuler des suggestions (recueillies avec la Méthode METAPLAN), afin que nous puissions ensuite les proposer aux autorités responsables.

Voici les incivilités qui les gênent le plus :

Les incivilités a traiter en priorité ont fait l’objet d’un vote (par collage de pastilles).
La plus gênante est le tapage nocturne de toute nature.
Lire les incivilités rencontrées en pdf

Des suggestions ont été formulées, pour traiter ce problème. Même si le temps imparti n’était pas suffisant pour établir un panel exhaustif d’actions possibles, voici quelques idées intéressantes à creuser qui ont été proposées.

Comme thème, pour prochain Conseil d’Arrondissement où seront posées les questions du CICA, nous proposons la Tranquillité Publique. Naturellement, nous prendrons en compte les demandes récentes des habitants pour poser des questions au élus.
Elles viendront compléter les demandes qui avaient été formulées, il y quelques années. D’autres modes d’actions sont à l’étude, pour sensibiliser les élus à mieux prendre en compte ce problème.

Tranquillité publique : Propositions des habitants, obtenues en consultation participative avec la méthode METAPLAN

Cliquez « ici » pour consulter le texte complet.