Projets pour Lyon 7ème

Projets pour Lyon 7ème

Restons vigilants face aux évolutions

Clown_3

La forte densification prévue dans les plans comme le Schéma de Cohérence Territoriale (SCoT) va transformer profondément et durablement nos quartiers du 7ème et notamment Gerland. Elle va apporter de la vie, mais, si elle est mal conçue, elle risque de présenter plus d’inconvénients que d’avantages.

Certes, les objectifs formulés dans les plans sont séduisants.

Mais nous devons rester vigilants compte tenu de l’expérience de la ZAC du Bon Lait, beaucoup plus dense et compacte que le projet initial.
Nous devons rester vigilants compte tenu des commentaires de la Direction Régionale de l’Environnement, de l‘Aménagement et du Logement (DREAL) à propos du dossier de Déclaration d’Utilité Publique du projet de la ZAC des Girondins disant que « L’analyse de la compatibilité du projet avec les documents cadres reste quasiment absente de l’étude d’impact… L’étude aurait dû être complétée sur ce point ».

Nos quartiers du 7ème connaissent déjà des nuisances et imperfections diverses : Citons :

  • la pénurie de commerces de proximité,
  • la densification excessive de certaines zones,
  • le manque d’une grande place conviviale, propice au bien vivre ensemble.
  • l’absence d’identité architecturale,
  • le manque d’attrait de certaines parties du quartier,
  • les difficultés de stationnement,
  • les excès de pollution dus aux bouchons,
  • les défauts de sécurité et de continuité des pistes cyclables,
  • la disparition progressive des artisans et des emplois industriels.

Si nous voulons que nos rêves deviennent réalité, il faudra analyser d’un œil critique toutes les propositions imposées par la municipalité, la ville et le Grand Lyon Métropole et réagir à leurs imperfections.

Vos sujets d’intérêt

Merci de nous indiquer les thèmes qui vous intéressent.
Pour cela, télécharger le formulaire ci-après et de l’envoyer sur notre site en suivant le mode d’emploi : CIL_2015-03_Enquête_C3.
Venez en discuter avec nous.

 

Quelles améliorations obtenir pour le quartier de la Guillotière ?

Plusieurs réunions publiques de consultation des habitants du quartier se sont tenues à la Maison de la Guillotière et à la Maison Ravier :

notamment, les 18 Novembre 2014, 27 Janvier 2015 et 18 Novembre 2015

Au cours de ces concertations participatives les habitants du 7ème arrondissement ont été consultés avec la méthode METAPLAN sur les améliorations souhaitables sur les thèmes

  • « Pour la Guillotière, quelles améliorations souhaitez-vous obtenir de la municipalité »,
  • « Quelles seraient nos demandes concrètes aux élus pour améliorer l’urbanisme »,
  • « Quelles sont les demandes que nous ferions aux élus pour améliorer les déplacements dans le 7ème »,
  • « Quelles seraient nos demandes aux élus pour disposer de plus de commerces de proximité »,
  • « Pour la Guillotière, quelles améliorations demander à la municipalité « ,
  • « Quelles solutions concrètes proposez-vous pour améliorer
    la tranquillité publique de votre quartier »,
  • « Quelles évolutions souhaitez-vous pour faciliter vos courses ? »

La première réunion a permis de dégager les thèmes essentiels d’amélioration et pour chacun un premier panel de propositions. La tranquillité publique est ressorti parmi les 2 thèmes d’amélioration désignés par vote comme les plus importants (résultat à consulter).
Ce thème, choisi d’ailleurs par le CICA comme thème de questions au Conseil d’arrondissement du 3 Mars 2015 a fait l’objet d’un approfondissement dans une seconde réunion (résultat à consulter).

 

 

Nos thèmes majeurs de réflexion

Les évolutions du 7ème arrondissement sont l’objet de réflexions par le CIL Gerland Guillotière, de remarques et de propositions d’améliorations formulées auprès de la municipalité et de la métropole pour les faire aboutir. Nos réunions de concertation ont pour objet de mieux connaître les aspirations des habitants, afin de mieux les défendre.

Les thèmes des réflexions du CIL Gerland Guillotière portent notamment sur :
– l’urbanisme,
– les déplacements,
– l’économie et le commerce,
– le social : la santé, la culture et l’éducation.

 

1. L’évolution économique de Gerland

Comme décrit par le site http://www.aderly.com/publications/Technop%C3%B4le-LyonGerland,id_320.pdf

2012-2016 : de nombreux projets dynamisent Lyon-Gerland

– Extension du laboratoire P4 Jean Mérieux de 200 m² d’ici fin 2013 pour accueillir un centre de ressource biologique.
 Aguettant : investissement de 22 millions d’euros dans l’aménagement d’un nouveau site de 10 000 m², qui regroupera une unité de production, un centre de R&D, un laboratoire de contrôle qualité et ses services administratifs. Au total près de 300 personnes devraient déménager dans ces locaux d’ici 2015.
– Genzyme, filiale de Sanofi : inauguration d’une nouvelle plateforme de pointe dédiée à la fabrication des produits d’immunothérapie active de la société Transgène.
– Sanofi : regroupement des sièges de ces deux filiales Sanofi Pasteur et Merial en 2016. 150 chercheurs des deux filiales seront rassemblés dans un centre mondial de recherche en infectiologie.
– Bioaster, l’Institut de Recherche Technologique (IRT) en infectiologie et microbiologie : fin 2014, emménagement sur un site de 6 500 m² de laboratoires prêts à l’emploi, complété en 2017, par un ensemble immobilier neuf de 30 000 m². Il permettra de conforter la position de Lyon-Gerland comme référence de l’innovation scientifique et technologique à visée biomédicale.

Cependant cette évolution s’accompagne d’une désindustrialisation du quartier.

NEXANS risque de ne garder que 80 employés, environ, au Centre de Recherche de Gerland.

Le Président de CENNTRO MOTORS (ex SITL et Fagor-Brandt) en redressement judiciaire depuis fin avril va-t-il verser les 7,5 M€ prévus pour assurer le plan de reprise (Juin 2014) de 395 employés, pour espérer équiper le parc de véhicules  utilitaires électrique  des collectivités locales.

2. L’urbanisme à Gerland

Les employés et nombreux cadres de ces entreprises habiteront-ils à Gerland comme le préconisent tous les plans comme le SCoT ?

Or on note que les projets d’habitat à Gerland prévoient 60% de logements sociaux ou aidés, comme notamment, celui de 2400 logements de la ZAC des Girondins.

Nous dénonçons cette étrange incohérence entre l’évolution économique d’une part et les projets d’urbanisme d’autre part !

Voir : Discordance entre objectifs et réalité

Articles récents